L'Univers des fanfictions

FBI: Portés Disparus, Charmed, Friends, Cold Case, ...Toutes les séries ont leurs fanfictions ! Vous pouvez publier les vôtres sur ce forum 100% fanfictions !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Devinettes Mortelles

Aller en bas 
AuteurMessage
Malitee
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Les Devinettes Mortelles   Ven 15 Aoû - 18:05

Titre
Les devinettes mortelles

Genre
Suspense

Année
2008 - ...

Auteur
Malitee

Bests Lecteurs :


Résumé
Des années plus tard, Ruth Cullen refait surface au sein d’un lycée qu’elle avait fréquenté auparavant. Elle a l’air plus sauvage qu’avant mais derrière cette facette, Ruth cache un grand secret. Une chose dont chaque retard et chaque coup de fil brisaient un peu plus son cœur. Mais qu’est-ce que ça peut bien être ?


Icons de : Obsession27 / moi / Funparadise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malitee
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Les Devinettes Mortelles   Ven 15 Aoû - 18:06

***

Casting

***



Identité : Ruth Cullen.
Surnoms : Ruru.
Age : 29 ans.
Histoire : Neuf ans auparavant, Ruth s'en va de son lycée. Elle fait tout ce qu'elle a rêvé de faire. Elle ne donne aucune nouvelle d'elle puis, un beau jour, elle revient pour un poste de surveillante. Comme pendant son adolescence, miss Cullen reste rêveuse, seulement que ses songes ne sont pas des rêves de bonheur mais un bien triste secret qu'elle garde. Que s'est-il passait pendant ces neuf ans ?
Interprété(e) par : Jennifer Love Hewitt.


Identité : Séléné Parker.
Surnoms : Aucun.
Age : 5 ans.
Histoire : Deuxième et dernière de la famille Parker, elle est la filleule de Kaylin.
Interprété(e) par : Georgie Henley.


Identité : James Junior Parker.
Surnoms : Jamie, Junior.
Age : 6 ans.
Histoire : C'est le premier enfant de James et Holly. Ruth est sa marraine.
Interprété(e) par : Jake Cherry.


Identité : James Parker.
Surnoms : Aucun.
Age : 30 ans.
Histoire : Il est le mari d'Holly, avec elle, James a eu deux beaux enfants.
Interprété(e) par : Hugh Jackman.


Identité : Holly Parker.
Surnoms : Lyly.
Age : 28 ans.
Histoire : Holly est la meilleure amie de Ruth et Kaylin, elle était celle qui poussait toujours Ruth dans le droit chemin.
Interprété(e) par : Bethany Joy Galeotti.


Identité : Rubis State.
Surnoms : Aucun.
Age : Inconnu.
Histoire : Une femme très dévouée dans tous ce qu'elle entreprend. C'est la sœur de toutes les adolescentes. Elle va tenter de percer les mystères qui tourne autour de Ruth.
Interprété(e) par : Famke Janssen.


Identité : Matthew Owen.
Surnoms : Matt.
Age : 38 ans.
Histoire : Il se pavanait comme un coq dans le lycée quand il était surveillant. Aujourd'hui, c'est un bon professeur d'allemand, toujours aussi célibataire.
Interprété(e) par : Aaron Stanford.


Identité : Kaylin Janssen.
Surnoms : Kay, Lin.
Age : 29 ans.
Histoire : Avec Ruth et Holly, elles formèrent le trio de choc. Est Kaylin était la plus forte en Chimie dans leur année d'étude. Aujourd'hui, elle est mariée, elle a trois enfants et elle travaille dans la police scientifique.
Interprété(e) par : Chelsea Staub.


Identité : Ross Jones.
Surnoms : Aucun.
Age : 25 ans.
Histoire : Malgré son jeune âge par rapport à Ruth, Ross est tombé sous son charme. C'est pour cela qu'il exprime beaucoup de jalousie envers Matt qui d'après lui est trop proche de la jeune femme.
Interprété(e) par : Adam Brody.


Identité : Luna Brown.
Surnoms : Inconnue.
Age : Dans les 16 - 17 ans.
Histoire : C'est une jeune étudiante dans le lycée, elle est dans la classe de laboratoire. C'est elle qui s'insuiète quand Ruth était songeuse dans la salle d'étude.
Interprété(e) par : Miley Cyrus.


Identité : Edouardo "Edouard" Verreaux.
Surnoms : Néo.
Age : 39 ans.
Histoire : Il y a 9 ans, Edouard était surveillant dans ce lycée ou il est à présent professeur de Maths. Il assurait chaque mercredi aprés midi des cours de soutien.
Interprété(e) par : Adrian Pasdar.


Identité : Lyzzie, Nanami et Lintia Janssen.
Surnoms : Les triplées.
Age : 7 ans.
Histoire : Toutes les trois sont les filles de Kaylin, elles sont nées le même jours mais par intervalle de deux minutes, ce qui font d'elles des triplées. Les deux premières ont les cheveux blonds comme leur mère alors que la dernière a les cheveux noirs comme son père. Elles n'ont pas de parrain mais deux marraines : Ruth et Holly.
Interprété(e) par : Conchita Campbell / Dakota Fanning / Jodelle Ferland.


Identité : Borik Slavasky.
Surnoms : Aucun.
Age : Environ 50 ans.
Histoire : Il était déjà CPE au temps où les Mousquetaires étaient cours. Et il l'est toujours !
Interprété(e) par : Hugh Laurie.


Identité : Tom.
Surnoms :
Age : 49 ans.
Histoire : C'est le fiancé de Ruth. Il était militaire au rang de capitaine avant de disparaître.
Interprété(e) par : Dean Cain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malitee
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Les Devinettes Mortelles   Ven 15 Aoû - 18:06

SAISON I


    SECRET 1 : Retour aux sources.

- Il est l’heure de se quitter… Je n’ai vraiment pas envie !!! Se lamenta une jeune fille aux cheveux acajou.
- Il le faut bien, Ruth. Mais un jour, on se retrouvera, je t’en fais la promesse. Rassura une deuxième adolescente en face de Ruth.
- Grâce à toi, je vais m’accrocher et ne plus jamais abandonner. Annonça Ruth avec un sourire forcé.

Les fins d’année scolaire sont souvent difficiles, car des amis doivent se séparer comme Holly et Ruth. Toutes les deux se tenaient debout sur le parking principal du lycée qui n’était déjà plus le leur. Holly Stewart a posé ses mains sur les épaules de son amie pour l’encourager. Maintenant, chacune devra suivre sa voie, elles ne pourront peut-être plus se revoir mais elles ne cesseront jamais de penser à tous ce qu’elles ont vécu ensemble.

****


Neuf ans plus tard…
Le lycée a prit un coup de jeune avec toutes les rénovations qu’il a subit. Ruth Cullen le remarqua dès son arrivée dans le parking des filles. Pourquoi revenait-elle après neuf ans ? Elle avait postulé quelques jours plus tôt pour faire surveillante. La nouvelle personne au poste de CPE l’avait retenue très rapidement. Trop vite même au goût de miss Cullen.

Arrivée devant le bureau, Ruth comprit tout de suite qui était cette personne. Elle la connaissait bien car dix ans plus tôt, cette même femme à la peau mat était l’une des surveillantes les plus appréciées du lycée : Rubis State.

Ruth était devenue une belle jeune femme, avec force et acharnement, elle avait décidé de maigrir et de se laisser pousser les cheveux. Un nouveau physique qui lui va plutôt bien.
Tandis que Rubis n’avait pas changé, trait pour trait, elle était toujours la même femme attentive et compréhensive.
Cullen frappa trois coups avant d’entrer et de lancer d’un ton joyeux et enjoué :

- Bonjour madame la CPE. Puis-je entrer ?
- Aaah, Ruth, te voilà ! Viens entre, tu peux prendre place.


La femme était très surprise de l’entrée de la sulfureuse Ruth. Elle avait même failli ne pas la reconnaître si la jeune recrue n’avait pas agi comme ça.

Après avoir remplit son contrat, Ruth fut présentée à ses collègues, tous étaient de jeunes recrues comme elle. Mais contrairement à elle, ils n’étaient pas du lycée avant. Immédiatement, Ruth tapa dans l’œil d’un des hommes ce qui ne fut pas réciproque.

Son premier boulot était de récupérer les billets d’absence et pour cela, elle dut se rendre dans les salles de classe. Principalement, elle devait faire les salles de langues, histoire – géographie et les laboratoires. Mais dans les salles de langue, elle fut surprise d’y retrouver un ancien surveillant dont elle était amoureuse les deux premières années dans ce bahut. Ensuite, elle devait surveiller les élèves qui n’avaient pas cour.

*Ouf, au moins, l’autre pot de colle ne sera pas là.*

Ruth parlait de ce nouveau surveillant qui est tombé sous son charme.

Elle n’était pas mécontente de s’éloigner de lui. Car quand il est là, Ross Jones l’étouffe tellement de sa présence que Ruth est obligée de s’éloigner. La jeune femme avait besoin d’espace et surtout de paix.

*Personne ne pourra occuper ta place…*

A cette pensée, son visage prit un air si triste que la jeune fille se trouvant devant elle le remarqua et s’inquiéta :

- Est-ce que ça va Ruth ?

La jeune femme fut surprise par cette question, elle n’aimait pas qu’on s’occupe de ses affaires.

- Oui, oui, juste un moment d’égarement.

    Toc Toc Toc


Quelqu’un frappa à la porte. Et avant que Ruth puisse l’autoriser à entrer, la tête brune du fameux professeur d’allemand passa par l’entrebâillement.

- Tu te débrouilles ?
- Comme je peux… Le boulot de surveillant, ce n’est pas si fatiguant que ça. Hein Matt ?
Lança la brunette d’une voix moqueuse et provocante.
- Ooooh, tu ne dirais pas ça si tu devais surveiller tous les soirs les garçons.
- Ben voyons, avoue plutôt que tu es fainéant.
- Ouais, t’as raison.


Là, Matthew venait de prendre Ruru au dépourvu car elle ne dit plus rien. Avant, quand elle était élève, c’était elle qui le cassait. Aujourd’hui, les rôles étaient inversés.

Pas une seule fois, la surveillante n’avait levé la tête pour regarder son interlocuteur. Elle était plongée dans ses feuilles. Mais cela faisait un bon moment que Ruth était bloquée à une question et ne trouvant toujours aucune réponse, elle s’affala sur sa table. Elle maudit le ciel et tout le reste et voyant cela, Matt lui proposa de l’aide :

- Tu veux que je t’aide ?

Pendant un moment, Ruth le regarda sans rien dire, si elle serait encore l’adolescente, Ruth aurait refusé catégoriquement cette aide. Mais une personne lui disait tout le temps :

- Ne refuse pas l’aide de quelqu’un tel qu’elle soit. Car une amitié, la gentillesse, on doit la partager.

*Idiote ! Alors pourquoi ne m’as-tu rien dit ?*


Ruth pensait toujours à cette personne, celle qui avait changé sa vie, celle à qui elle devait beaucoup…

- D’accord.

Plusieurs jours passèrent et les deux jeunes gens se rapprochaient. Rubis et Edouard murmuraient tout bas que les deux allés finir ensemble. Et cette idée envenima la jalousie déjà bien grande de Ross.

Un jour, alors qu’il pleuvait des cordes, Matt arriva dans le bureau des surveillants. Il tenait son paquet de cigarette en main.

- Tu viens fumer avec moi ? Demanda-t-il à Ruth.
- Tu ne peux pas fumer seul ? Il faut qu’elle te tienne quoi ? S’énerva Ross.

Ruth et Matt l’ignorèrent colle il le font à chaque fois. Ses colères sans raison exaspéraient tout le monde mais au fil des jours, plus personne ne répondait à ses crises de jalousie.

Alors que la jeune femme se leva pour accompagner monsieur Owen, son portable sonna.

- Oui ? … Ah, c’est toi ! Kay. Qu’est-ce que tu me veux ? … Ce n’est pas vrai !!! Et tu ne peux pas les garder chez toi ? … Et tes filles, ou sont-elles ? … Chez ta mère. … Ok alors dépose-les chez la mienne, je les récupèrerais quand j’aurais finis… Merci… Ouais bye ça veut dire tchao en anglais.

Ruth attendait quelques secondes avec son portable toujours collé à son oreille. Elle entendait vaguement la tonalité du téléphone car son esprit était très loin d’ici.
Le professeur de mathématique : Edouard, de son vrai prénom : Eduardo osa le premier à poser la question qui brûlait les lèvres de chaque personne présente.

- Y a-t-il un problème ?

Comme à chaque fois, Ruth fit comme si tout allait bien, son masque souriant et joyeux reprit le dessus pour cacher tout ce qu’elle gardait pour elle.

- Nan rien. Bon on y va ?

La jeune femme aux longs cheveux bruns tira Matthew Owen hors de la pièce. Alors qu’il tentait de protester, il croisa le regard de ses deux amis et comprit qu’il ne fallait pas insister. Il se tut et suivit Ruth dehors.
Forcer Ruth à parler n’était pas une bonne idée, un jour, elle dira ses problèmes comme elle l’avait fait avec Rubis neuf ans avant. Il faut être patient et ne pas la forcer. Mais entre l’adolescence et l’âge adulte, les secrets étaient différents. Celui de Cullen n’était pas des moindre et il n’y a pas de Gossip Girl pour le révéler à tout le monde.

Qui avait téléphoné ? Kay, c’était le troisième mousquetaire du groupe formé par Holly et Ruth, un groupe de filles passionnées de lecture que les professeurs et l’administration appelaient souvent « Le Club lecture ». On connaît le « Club des 5 » ou « S club 7 », mais là c’était la lecture. Et qu’avait-elle dit à Ruth pour la mettre dans cet état là ?

    Tut… Tut…


-Ruth ! C’est Kaylin Janssen ! … Qu’est-ce que je te veux !? Et ben figure toi qu’au labo on a retrouver deux corps brûlés avec de l’acide fort. Tu sais que je ne devrais pas te prévenir. Et je le fais pourtant, donc parle moi autrement. … Et il se pourrait que ça soit eux… On n’est pas sûr et c’est pour ça que ce soir je dois travailler. Donc tu peux comprendre que les enfants … Exactement… Elles sont chez ma mère. Ok, Andrew le fera. Je te laisse, bye ça veut dire Tchao en anglais.

Dans son petit bureau de scientifique, la blondinette raccrocha et regarda longuement le téléphone.

*Désolée Ruru de ne pouvoir t’aider…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malitee
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Les Devinettes Mortelles   Ven 15 Aoû - 18:07

    SECRET 2 : Garde d'enfant.

Il fait noir, très noir, Ruth ne voyait pas le bout de son nez. Aucune lumière pour lui indiquer la sortie, la jeune femme marchait sans savoir ou elle allait.

*J’avance… Mais ou vais-je ? Vers l’inconnu mais j’avance car tu m’as dis de le faire ? Non, car je veux te suivre. Où vas-tu alors ? Sans cesserez vous de vous éloigner de moi ? Je… Je ne sais pas… Je ne sais rien !*

Prise par la panique, la femme aux longues boucles brunes se mit à courir. Ses cheveux battaient l’air derrière son dos pourtant, aucune vie, aucun souffle ne vient perturber le calme du lieu. Les dents serrées, elle retenait ses larmes. Soudain, un trou, la belle femme tomba dans un gouffre sans fond.

****


Cela faisait un an que tous les matins, Ruth se réveillait en sursaut. Trempée par la sueur et le souffle court, la jeune femme interpréter les leçons de moral d’Holly d’une façon cauchemardesque. Et à chaque fois, elle n’entendait pas le réveil sonner. Pendant son sommeil agitait, un petit garçon a pénétré dans sa chambre pour la sortir de son rêve. Plusieurs fois, il l’avait appelé sans succès. A présent, il se tenait à côté du lit, silencieux. Derrière lui, une petite tête brune passa par l’ouverture de la porte. Sa petite sœur était très curieuse et comme elle n’entendait plus Ruth criait, elle s’était inquiétée. Ruth tentait de calmer sa respiration et quand celle-ci reprit un rythme normal, la jeune femme tourna sa tête brune vers les enfants. La femme aux yeux brun vert sourit pour les rassurer. Mais depuis un an, James Junior et Séléné avaient bien comprit pourquoi elle faisait des mauvais rêves.

- Marraine… Il est l’heure, Séléné et moi devons aller à l’école. Annonça le petit garçon aux cheveux noir et épais.
- Ooooohh flut !!! Soupira la femme en tombant en arrière pour se coucher à nouveau sur son oreiller tout mouillé.
- La voisine est là ?
- Oui.
- Donc elle peut vous emmener.


Ruth ne se ménageait pas. Mais le temps qu’elle prenne sa douche et s’habille, les enfants allait de nouveau en retard. De nouveau ? Oui, il y a des matins comme celui-là ou Ruth n’entendait pas son réveil sonner et elle devait emmener son filleul et sa sœur en trombe à la primaire.

Au début, Ruth Cullen jouait des rôles pour éviter qu’une personne vienne lui prendre les enfants. Elle a pu draguer, faire du chantage et même jouer sur la pitié. Mais après, elle n’avait plus d’excuse valable.

Au pas de sa porte, elle salua les enfants et la vieille dame. La petite fille se tourna pour voir encore cette femme qui n’avait vraiment aucun esprit de femme au foyer. Pour cause, c’était cette enfant âgée de cinq ans qui faisait le ménage et d’autres tâches ménagères que sa mère lui avait apprise.

- Ton café est prêt, boit le vite avant qu’il ne soit froid. Deux toasts sont déjà dans le grille pain. Passe une bonne journée Ruth.

Ruth vivait avec les deux enfants dans un grand appartement au septième étage d’un immeuble de Sélestat. Un bon chic bon genre comme on peut en voir chez des bourgeois. Une ambiance dorée et blanche avec des meubles de valeur. Ce qu’une étudiante ne pourrait pas se permettre d’acheter. Alors comment ce faisait-il que Ruth puisse vivre dedans ? Cette maison n’était pas la sienne mais celle du mari d’Holly : James Parker.

Pour certain, l’histoire est très floue, oui, elle l’est. Il y a un an, jour pour jour, Ruth reçoit un coup de téléphone. On lui annonce que deux corps sont trouvés dans un incendie d’une grosse boite de tueurs. La jeune femme, malgré les tests ADN, ne croyait pas un mot de ce qu’on lui raconté.

Miss Cullen alla dans la cuisine récupérer son café et mettre les deux toasts chauds à la poubelle. Ruth avait un très petit appétit surtout quand elle se réveillait après un cauchemar. Alors là, il était impossible de lui faire avaler quelque chose.
La cuisine et le salon étaient séparés par le couloir doré central, Ruth le traversa pour se rendre au salon qui communiqué directement à la salle à manger. Sur la commode de la salle à manger, Cullen récupéra un tas de feuilles sortit du fax et jeta un bref coup d’œil avant de s’installer en bout de table. Là, ou se trouvait son ordinateur portable, presque invisible par toutes les feuilles qui le cache. Des lettres adressées au Lieutenant Cullen…

****


L’automne se rapprochait, cela se voyait bien car le temps devenait de plus en plus pluvieux. Pourtant, qu’il ait du vent ou de la pluie, Ruth comme tous ses collègues devaient se rendre à leurs boulots. Bon, vous allez me dire : Miss Cullen y était déjà, mais elle devait quand même rouler sur les routes mouillées. Heureusement, Ruth contrairement à beaucoup de gens aime la pluie. Oui, elle adore écouter les martèlement des gouttes sur une vitre, les tons gris du ciel et cette ambiance morose. Mais en cet instant, elle ne pouvait pas vraiment profiter car elle avait beaucoup de travail en perspective à finir rapidement si elle voulait chercher les enfants à l’école. Matthew se tenait à côté d’elle, il corrigeait des copies silencieusement comme tous ceux qui travaillaient dans ce bureau.
Ce calme si parfait fut brisé par l’arrivée soudaine du second CPE : monsieur Slavasky.

- Oui, oui, elle est là, ne t’inquiètes pas, je vais te la passer.

L’homme aux boucles rousses tendit le téléphone à la surveillante en répliquant sur le ton de la moquerie :

- La prochaine fois, tu m’évites de faire ta secrétaire.

La jeune femme avait envie de répliquer une phrase type : « Il faut bien que vous serviez à quelque chose » mais elle ravala sa raillerie quand elle entendit quelqu’un l’appeler au bout du fil.

- Marraine ?
- Oui…


En même temps qu’elle colla le combiné sur son oreille, la brune regarda son supérieur. Elle remarqua que le regard malicieux du rouquin s’était métamorphosé en un regard inquiet.

*A-t-il comprit ? Non ! Il doit s’imaginer des choses.*

- Tu nous a oublié ! Lança une petite voix aiguë pleine de reproche dans le combiné.
- Quoi ! ? Euh… Attends. Il est quelle heure ?
- 18 heures.
Répondirent en même temps le petit garçon, Matt et Ross.

Ce qui voulait dire que Ruth venait une nouvelle fois d’oublier les deux enfants à l’école. Les enfants étaient seuls, sous la pluie et depuis plus de deux heures !

- Merde ! J’arrive tout de suite !

Rapide comme un félin et très agile, celle qui était lieutenant dans l’armée se leva et partie en prenant en vol ses affaires.

Mais à peine dans le couloir, quelqu’un l’attrapa par le bras. Par cette soudaine retenue, Ruth fut renvoyer en arrière et par réflexe, elle se tourna vers celui qui venait de la retenir. Elle reconnu son professeur du mercredi après midi : Edouard.
L’expression sur son visage rendit la jeune femme sur la défensive. Il avait un air grave et autoritaire. Le mode Néo comme disait les garçons, il y a de cela 9 ans.

- Avant que tu partes, je veux que tu nous dises qui sont ces enfants ? Que s’est-il passé pendant ses 9 ans ? Et pourquoi tu nous parles pas de Kaylin et Holly ? Vous étiez si proche, je ne peux pas croire que vous vous êtes fâché.
- Je n’ai rien à dire ! Ce n’est pas vos oignons !


Le visage d’ordinaire si doux et souriant de Ruth s’était transformé en une grimace de colère et de rancune. Elle jeta un regard noir à tous ceux qui était dans le bureau et qui avait suivit la conversation puis d’un geste brusque, elle s’extirpa de l’étreinte du bel italien. Sans se retourner, elle s’en alla vers sa voiture. Il pleuvait de plus belle et Ruth n’avait qu’un petit gilet sur le dos.

Deux jours plus tard, Ruth Cullen retourna travailler en priant qu’ils aient tous oublié ce moment. Malheureusement, Matt fut le premier à lui poser des questions. La jeune femme aux boucles brunes descendait justement de sa voiture quand l’homme l’interpella. Ce matin, il y avait du soleil mais la température ne dépassée pas les 12°C.

- Hey Ruth !
- Salut Matt ! Ca va ?
- Oui et toi ?
- Très bien, le temps est parfait et j’espère que…


La voix de Ruth s’estompa quand elle remarqua la tête dépitée de l’homme. C’est là que Matthew Owen parut gêné et sa voix tremblée légèrement, hésitante :

- Ecoute Ruth… Si tu ne veux pas en parler ça ne fait rien mais tout le monde s’inquiète…
- Tu ne vas pas commencer toi aussi ??? Justement, je ne veux pas en parler alors fiche moi la paix !


Puis après avoir exploser, Ruth ne tenait pas à rester en compagnie du professeur et sans alla.

*En faite, le temps ne sera pas au beau fixe.*

Penaud, l’homme se rendit dans sa classe pour y faire ses cours, s’en passer par le bureau des surveillants pour ne pas croiser Ruth.

La tranquillité était finie pour Ruth, elle devra un jour ou l’autre cracher le morceau. Dire la vérité à tout le monde mais pas maintenant ! Elle ne voulait pas impliquer des personnes dans ses histoires à dormir debout. Dns ses pensées tourmentée, la jeune femme travaillait dans le bureau seule, les autres avaient bien comprit qu’aujourd’hui il ne fallait pas l’embêter. Mais de temps à autre, ils venaient récupérer des feuilles ou faire leur boulot.

Il devait être 17 heures quand une grosse tempête fit son apparition. Vous ne devinerez jamais, mais Ruth venait encore d’oublier les deux enfants. Vraiment, elle n’avait pas l’étoffe d’être maman ! En plus, comme elle pensait qu’il ferait beau, elle n’avait pas prévue de veste pour les enfants. L’horreur ! Imaginez les deux petits sous la pluie à attendre sans veste pour se protéger contre la pluie !

C’est là qu’hésitante et inquiète, Nora entra dans le bureau des surveillants par la porte qui donner dans son bureau.

- Ruth ?
- Moui…
Ruth ne leva pas la tête de sa dissertation.
- Tu n’as pas les enfants à chercher par hasard ?

Subitement, miss Cullen se rendit compte qu’elle venait encore de faire une gaffe, elle n’avait pas surveillé l’heure. – Du au fait qu’elle n’a pas de montre car elle les casse toutes –

- Pas de panique, on arrive.

Trois jeunes et jolies fillettes entrèrent dans le bureau, guillerettes, les triplettes se jetèrent sur Ruth.

- Salut marraine !!!

A la suite, leur mère entra, c’était une petite femme blonde aux allures de secrétaire tirée à quatre épingles. Et deux enfants trempés jusqu’aux os fermaient la marche. Le garçonnet se frotter la tête avec une serviette pour sécher ses cheveux bouclés.
Puis derrière lui, sa jeune sœur apparut, elle avait l’air plus sec que ce dernier. Et pour cause, il lui avait mit son pull sur la tête pour la protéger de la pluie. Ruth s’avança donc vers les deux enfants, elle avait l’air très gênée et aussi désolée.

- J’ai encore oublié, je suis impardonnable… La jeune femme était vraiment honteuse. Des choses pareilles ne seraient jamais arrivées à Holly si elle était encore là.
- Ca en fait rien, ce n’est pas grave, on sait très bien, Jamie et moi que tu as beaucoup de boulot. Et on sait que le travaille est important pour avoirs des sous et pouvoir vivre.

Séléné était le portrait cracher de sa mère, elle avait toujours les mots apaisant et elle comprenait les choses mieux que n’importe qui. Cette si grande gentillesse faisait craquer Ruth Cullen à tous les coups et cette dernière prit l’enfant dans ses bras et la serra très fort sous les regards de ses collègues, amis et filleuls. Puis posa la cadette des Parker sur le comptoir. Le visage fermait et timide de l’enfant c’était transformé en un visage radieux et souriant.

- Merci Kay de t’en être occupé. Lança Ruth en se tourna vers la femme aux cheveux blonds.

Dehors, la pluie a cessé de tomber et le soleil fit son apparition.

****


Il y a des choses que personne ne pourrait comprendre, même si on leur expliquer. Des choses qui sortent complètement de l’absurde. Et la vie de Ruth Cullen est basée sur ses choses là. Avant de continuer l’histoire, faisons un rapide résumé de ce qui se passe chez cette jeune femme de 29 ans. Tout d’abord, elle revient dans le lycée où elle était élève pour faire surveillante et payer ses études en littérature. Dès le début, elle ne parle pas de se qu’elle a fait pendant ses neufs ans. On peut supposer grâce aux lettres qu’elle reçoit que cette intrépide jeune femme est Lieutenant dans l’armée et que l’une de ses amies est dans une section scientifique. Elle a aussi la charge de deux enfants, ceux de sa meilleure amie disparue avec son mari. Tout le monde pense qu’ils sont morts mais pas elle et ni Kaylin. Pourquoi donc ce soupçon ? Kaylin a la charge de cette affaire mais Ruth en est écartée. Avec un peu de jugeote on se dit que c’est parce que Miss Cullen est trop proche des disparus. Mais n’y a-t-il pas autre chose ? Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises… Bien d’autres événements se préparent…

****


Le samedi de la semaine suivante, dans l’appartement de Cullen, les deux enfants regardaient sagement la télévision. Pendant ce temps, Ruth prenait une douche. Elle en avait grandement besoin après des exercices physiques. Il n’était pas encore midi quand la sonnette de la porte d’entrée retentit.

- J’y vais ! S’écria la petite fille à la coupe carrée. Oh… Bonjour. Vous voulez rentrer ?

L’enfant laissa passer un groupe d’adultes et les mena au salon ou son frère regardait toujours le petit écran sans prêter d’attention particulière aux personnes.

- Que regardez-vous ?
- Des vidéos souvenirs.


La voix de Séléné est lourde de tristesse, les invités le sentir et furent gêné. Ces personnes étaient : Rubis, Edouard et Matthew. Tout les trois se tournèrent vers l’écran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malitee
Scribe
Scribe
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 30
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Les Devinettes Mortelles   Ven 15 Aoû - 18:07

    SECRET 3 : Vidéos Souvenirs

En premier la scène se passa à l’intérieur d’une maison, dans un salon précisément. Holly se tenait debout dans les bras de son mari et Kaylin était à côté souriant. C’était Noël, impossible de se tromper avec le sapin dans un coin du salon. Holly avait le ventre rond, elle portait son deuxième enfant. Il faisait tard et les autres enfants dormaient paisiblement dans les chambres au dessus quand on sonna à la porte d’entrée. James alla ouvrir à Ruth et son ami. Cette dernière s’élança dans les bras de chacun des présents et quand elle arriva à Holly, elle lança avec son sourire provocateur et tendre :

- Dis donc tu ressembles à un ballon de baudruche.
- Et toi ? Quand verrons nous ton joli petit ventre grossir ?
Répliqua aussitôt le compagnon d’Holly avec sa voix suave et grave. Dis, tu ne lui a pas encore mit la bague au doigt à ce que je vois ! Tu attends quoi ? D’avoir 20 ans de plus !

Cette fois-ci la voix était moins charmante, plus dans le ton du gars qui veut bien embêter son pote. James Parker tourna la tête vers l’homme barbu installait dans un canapé et qui est resté silencieux toute la soirée. La caméra suivit le regard de l’homme et fit un plan sur le Capitaine.

- Est-ce que je me mêle de tes affaires, Parker ? A l’armée c’est très difficile d’avoir une vie privée surtout quand elle est spéciale et secret comme la notre. Cingla Tom sans levait le nez de son verre de vin rouge.

Ruth toujours aussi bout en train alla sur les genoux de son fiancer l’embrasser et détendre l’atmosphère. Puis, le reste de la soirée se passa dans la joie et la bonne humeur.

****


La scène changea, c’est quelques mois plus tard, Holly a donné naissance à Séléné et elle était déjà de retour à la maison. L’endroit se trouvait à l’extérieur d’une maison, au bord d’une piscine privée.

- C’est chez Marraine Kay ! Fit remarquer Séléné aux adultes.

Tous regardèrent avec beaucoup d’attention l’écran. Debout ou installer sur des chaises longues, tout le monde parler avec entrain. Les mêmes personnes étaient là, et cette fois-ci, ce n’était pas le mari de Kay qui tenait la caméra mais elle-même.

Andrew avait braqué sa caméra sur les deux autres hommes : James et Tom. Tout les deux se lançaient des défis sous les regards exaspérés de leurs compagnes.

- Pas cap de te jeter dans l’eau habillé ! Lança James à Tom.
- Pas cap de balancer ta femme à l’eau ! Rétorqua Tom.
- Allons… On a passait l’âge de jouer à ce genre de chose. Fit remarqué Andrew pour calmer le jeu des deux hommes.

Mais ces deux là avait plus d’un tours dans leur sac ! Ils se lancèrent un regard du coin de l’œil et aussitôt, dans un même élan, tous les deux attrapèrent le mari de Kaylin et le balancèrent dans l’eau. – En lui enlevant la caméra des mains bien entendu, pour le poser sur une des chaises longues. – Discrètement, Madame Janssen récupéra la caméra et filma la suite. On voyait le dos des deux hommes qui riaient en toute insouciance quand les deux autres femmes arrivèrent derrière eux et les poussèrent dans l’eau. Ca aurait pu fonctionner mais comme s’ils étaient programmés de la même manière. Tom et James se retournèrent et attrapèrent Ruth et Holly. Donc tout le monde était à l’eau et s’en lancer encore alors que Kay filmait tout.

L’image devient toute noire. C’est la fin de la cassette…

****


Comme s’ils sortaient d’un long sommeil, Matt, Rubis, Edouard, Séléné et Junior se frottèrent les yeux. Les trois adultes restèrent sans voix, pour eux, rien n’était normal dans la vie de Ruth. Elle avait un fiancé ! Et elle n’en a jamais parlé, personne ne pouvait se douter de ça ! Elle qui pendant toute son adolescence était une fille célibataire. Les anciens surveillants auraient pensés qu’elle aurait crié haut et fort cette nouvelle.
Comme si Junior pouvait lire dans leurs têtes, il annonça d’une voix dur et distante :

- Il est mort quelques temps avant mes parents.

Mais est-ce que cela pouvait expliquer le silence de Ruth ? Pour eux, le temps s’écoulait si lentement depuis le visionnage, mais seulement 2 minutes étaient passées et ils ne virent pas Ruth Cullen dans l’encadrement de la porte, le regard noir, son nez s’était pincé. Une chose qui amusait énormément Holly, voir ce petit nez se dilater puis se pincer était une des sources de plaisanterie amicale. Mais là pas question de plaisanter.

- Je vois que vous ne lâchez pas l’affaire ! Grogna-t-elle.

Elle fit sursauter tout le monde dans le salon et toutes les têtes se tournèrent vers elle.

- Ruth !

S’exclama la petite fille en se jetant sur la femme aux longues boucles brunes. Elle espérait la calmer ou éviter le pire.

- Que voulez-vous savoir de plus ? Bougonna Ruth.
- Toute la vérité. Annonça Edouard.
- Il y a des choses que personne ne pourrait comprendre, même si on leur expliquer. Des choses qui sortent complètement de l’absurde. Et ma vie est basée sur ses choses là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Devinettes Mortelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Devinettes Mortelles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] Devinettes potteriennes
» Devinettes bêtes
» devinettes
» Devinettes
» Semaine 10, Tome 3, Le Pont et la Cité, Devinettes et Terre Perdues, pages 377 à 519

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Univers des fanfictions :: Les fanfictions :: Cross overs-
Sauter vers: